Le Pranayama, quatrième membre du Yoga de Patanjali, se définit comme étant la force de vie. D’une importance capitale dans notre pratique, c’est lui qui soutient la vie dans le monde physique et qui propulse nos mouvements. En travaillant notre souffle et en veillant à bien comprendre les étapes qui nous permettent de développer notre conscience, voyons pourquoi les exercices de pranayama sont notre aide la plus précieuse lorsqu’on est en quête d’éveil.

Lorsque j’ai découvert le yoga, il y a 25 ans, je ressentais le besoin de bouger mon corps, de transpirer, d’exalter toute l’énergie qu’il contenait, d’aller à la rencontre de ses limites et de ses capacités. Grâce à cette recherche de l’épuisement extérieur, je pouvais goûter à la paix intérieure. Finalement, cette pratique intense et quotidienne me permettait d’accéder à cette connexion à la conscience.

La conscience pure

Avec le temps, mes recherches, mes voyages en Inde et toutes ces expériences physiques et psychiques, j’ai pu peu à peu faire émerger ce qui se trouvait derrière cet état. J’ai pu percevoir des sensations nouvelles  appartenant au champ magnétique, au corps énergétique, à ce que l’on appel la pure conscience.

Les asanas, le pranayama , les kryas, les mantras sont de merveilleux outils qui existent pour nous aider à accéder à cet espace de pure conscience. Pour cela, il faut créer en soi l’espace du présent, le conscientiser pour éveiller ce lien avec l‘intérieur. Et cet état n’est accessible que dans le calme et la plénitude.

Le yoga, levier de la conscience

Plus je m’attardais sur la véritable présence, plus j’ouvrais mon esprit à ce potentiel caché de la manifestation du prana, plus j’apprenais à respirer en conscience en pratiquant le yoga,  le pranayama et les kryas en conscience, mieux je développais ma conscience du champ magnétique et énergétique .

Mon approche du yoga a donc évolué en même temps que je m’éveillais. Pour ressentir ces énergies subtiles, nous devons laisser l’espace de la conscience le pénétrer.

Dans le Krya yoga par exemple, nous pouvons en faire l’expérience après la rétention, à la suite du mouvement, en s’attardant sur la façon dont cela résonne en nous.

Dans le yoga dynamique, cela se manifeste la plupart du temps à la fin, dans shavasana. Sauf si le professeur invite à la résonance à certains moments du cours.

Qu’est ce que le prana ?

Le prana, qui signifie “première force de vie”, est à la base de la prise de conscience du corps physique. Mais c’est aussi lui qui permet de ressentir la vie au-delà de la matière. Il est une nourriture extérieure qui vient enrichir l’intérieur. Il circule dans notre respiration, dans ce que nous ingérons et dans tout notre environnement vital. 

  • Le Prana est celui qui vient de l’extérieur, c’est la force de vie qui enveloppe tout : l’eau, la lumière, la nourriture, les relations, les émotions, les états mentaux…
  • Mahaprana quant à lui, est le prana qui vient de l’intérieur, c’est notre faculté à développer la concentration et le focus avec Dharana et Prathiahara .

Notre vie a un profond impact sur notre corps énergétique et sur la circulation du prana. On peut traduire le prana par l’énergie absolue.

Les étapes pour développer la conscience

  • Quand on débute la pratique du yoga, la prise de conscience concerne le corps en premier lieu.

Comment je vis mon corps ? Comment je sens mon corps, comment je respire, comment je mange ? Sont autant de questions qui nous ramène vers la matière, qui nous aide à nous ancrer, à construire des bases solide qui nous serviront dans toute notre pratique.

  • Ensuite, les niveaux conscience s’affinent, la conscience s’attarde sur l’aspect émotionnel et se met naturellement à la recherche d’une forme d’équilibre.

Comment je me comporte avec les autres ? Pourquoi je ressens cette émotion dans tel situation ? Qui suis-je ?

Doucement, grâce à une meilleure connaissance de soi, on se tourne vers la gratitude, la compassion, le non-jugement et l’amour inconditionnel.

  • Cette ouverture du coeur permet à notre intuition de s’éveiller. Nous ressentons mieux le magnétisme dans nos mains, les perceptions énergétiques se font plus claires : c’est tout le chemin de l’évolution de la conscience qui se met en place.

Il suffit d’être curieux, mais surtout de souhaiter développer cette conscience énergétique et spirituelle pour qu’elle se manifeste.

Aujourd’hui mon approche du yoga me pousse à soutenir mes élèves, à les aider à mieux comprendre ces énergies subtiles afin qu’elle serve leur pratique, mais aussi leur quotidien, en appliquant le yoga comme levier de connection avec la conscience.

Inconsciemment, c’est ce que l’on vient chercher au départ lorsqu’on découvre le yoga. Cours après cours, la conscience s’installe, on peut laisser plus d’espace afin que ce champ magnétique de conscience s’éveille. Et tout cela a pour origine la pratique du pranayama.

Namaste, Clotilde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu